674 271 visites 3 visiteurs

L’Union s’impose au courage face à l’ETEC

17 septembre 2019 - 14:39

Beau dimanche sous le soleil de septembre, belle affiche de handball à Dauguet : pour la journée 1 de championnat, l’Union recevait l’ETEC. Forts d’un recrutement haut de gamme, les charentais ne cachent pas leur ambition de jouer les premiers rôles de la poule. Malheureusement en face, l’équipe bordelaise n’abordait pas la rencontre avec toutes ses forces vives. L’effectif est en effet amputé de nombreux blessés : Guillaume Mossant et Jonathan Bollou touchés lors de la préparation, auxquels viennent de s’ajouter Pierrot Rayne et Florian Montferrand forfaits pour une durée indéterminée. La reprise officielle de la saison s’annonçait donc périlleuse.

 

Le début de match confirme ce pronostic logique. Les joueurs de l’ETEC ne sont pas venus faire du tourisme et attaquent vite et fort. Les visiteurs scorent sur leurs premières attaques en allant rechercher principalement leur pivot à la zone. Après une année sans compétition, Ludovic Bussard, concluait avec maestria la quasi totalité des offensives bleues et vertes. La défense de l’Union se trouve alors sans solution pour contrer ce joueur d’expérience qui récupérait tous les ballons jetés à son intention. Derrière, l’ETEC semble dresser un mur difficilement franchissable, une ligne de beaux gabarits qui lèvent les bras et sautent devant un gardien qui repousse les premières tentatives bordelaises. Le défi physique imposé par les charentais leur permet de creuser un premier écart (2 à 5 / 7'). L’Union court après le score et force ses tirs. Mais les bordelais s’accrochent, font front, se démultiplient en défense et perturbent les attaques de leurs adversaires à tel point que les charentais trouvent finalement peu de solutions et commencent à perdre quelques ballons. A plusieurs reprises, ce sont même les locaux qui manquent de recoller mais le dernier rempart de l’ETEC ferme la boutique et commence à faire gamberger les tireurs de l’Union. Sur contre-attaque ou 7m, Dorian Signoret repousse les tentatives bordelaises. Peu importe, dans les tribunes, les supporters sentent que ces échecs n’affectent pas l’esprit d’équipe des bordelais. Ceux-ci puisent leurs valeurs en défense. De fait, l’Union limite la casse mais avec quelle dépense d’énergie ! Combien de temps, les locaux vont-ils pouvoir tenir ?

 

C’est finalement le jeune Sami El Kaid qui va trouer le rideau défensif adverse et venir tromper au près le gardien charentais. Bientôt suivi d’un but du gardien Richard Gibert qui relance avec précision et sang froid dans la cage désertée. L’Union se retrouve ainsi à une petit longueur de l’ETEC obligeant son coach à poser un temps mort (8 à 9 / 19').

 

Les charentais passent la seconde mais les bordelais répondent par l’intermédiaire de Julian Buquet très régulier dans ses performances et Olivier le Mouellic en verve sur son aile. La pause intervient pour permettre à tous les acteurs de reprendre leur souffle (13 à 15 / 30').

 

En seconde période, le rythme ne baisse pas et la température continue de monter… Olivier et Julian, toujours eux, répondent aux charentais qui ne parviennent pas à creuser un écart supérieur à 2 buts. Charlie  Lauroua et Florian Kongo, les maîtres à jouer de l’Union organisent, rythment, distribuent, orchestrent, combinent.. C’est d’ailleurs Charlie, qui permet à l’Union d’égaliser puis de passer pour la première fois devant les charentais (22 à 21 / 42’) suivi par Florian qui va marquer deux buts ultra importants à un moment où les attaques des deux équipes vont se faire moins tranchantes la faute à qui ? La faute à Richard côté bordelais qui va réaliser trois belles parades. En 10 minutes, le score a finalement peu évolué (25 à 23 / 52'). Le match a basculé, les mouches ont changé d’âne.

 

La fin de la rencontre sera marquée par un événement assez rare. A la suite d’un contact viril, les arbitres vont voir rouge et distribuer les 2 minutes. Déjà en infériorité numérique, les charentais vont devoir reprendre le match à deux joueurs sur le terrain. Même si les courts instants vont être remarquablement gérés par les bleus et verts privant les bordelais d’augmenter leur avance, les charentais hypothèquent leurs chances de remonter au score. Un dernier but d’Olivier le Mouellic, un dernier arrêt de Richard Gibert, des bordelais qui vont jeter leurs dernières forces dans la bataille et c’est fait, les girondins remportent leur premier match devant leur public (27 à 25 / 60'). Vraiment un petit exploit compte tenu des circonstances mais une victoire qui ne doit rien au hasard tant les joueurs de l’Union se sont investis et dépensés.

 

Bien récupérer, soigner les petits bobos, pour aborder le prochain match à l’extérieur contre l’ASPOM Bègles qui vient de s’imposer à Libourne. Xavier Chaumel promet encore un match de costauds samedi prochain 21h00. Au Dorat, il est très difficile de s’imposer, les joueurs de l’Union sont prévenus.  

 

Ch D.

Commentaires

PAGE INSTAGRAM

Rendez-vous sur notre page Instagram !

 

https://www.instagram.com/girondinshandball/?hl=fr

 

STAGE FERNANDEZ 2020