588 981 visites 5 visiteurs

Interview de Yann Gaudebert, capitaine de la N2.

20 septembre 2019 - 15:02

Bonjour Yann, cela fait déjà quelques saisons que tu portes les couleurs de l’Union, tu en est même le capitaine, est-ce que tu peux te présenter plus précisément et nous préciser ton parcours handball ?

 

J’ai bientôt 38 ans, je vis avec ma femme et ma fille de 11 ans qui vient d’entrer au collège. Je suis professeur d’EPS et ce statut de fonctionnaire m’a souvent forcé à déménager. Je suis originaire du Béarn, j’ai donc naturellement commencé à Billère car le gymnase était à 500m de chez moi et mon premier entraineur de hand était Fred Vincent (un ancien des Girondins, déjà !). J’y ai eu la chance de faire quelques matchs en D2, mais à 21 ans j’ai dû quitter le club (le contrat pro est obligatoire pour l’équipe première et l’équipe réserve doit présenter au moins 8 joueurs de – de 21 ans). Je me suis donc tourné vers le club de Nousty durant 3 belles années. Puis, j’ai eu mon concours, j’ai déménagé en région bordelaise, j’ai alors joué à Libourne pour ma première saison N1. Une nouvelle fois muté, j’ai déménagé en région parisienne à Saint-Ouen l’aumône, où j’ai vécu une montée et deux saisons en N1. Deux ans au Chesnay, puis 4 ans à Saint Gratien avec qui j’ai eu la chance de vivre à nouveau une montée et deux saisons en N1. J’ai également joué pendant une saison à Franconville pendant que je préparais l’agrégation et une saison à Pessac pendant ma transition entre la région parisienne et Bordeaux. Je suis maintenant à l’Union pour ma 4ème saison.

 

Je te sais très sportif, est-ce que tu pratiques d’autres sports, as-tu des hobbies ?

 

En effet, sans avoir un niveau extraordinaire, j’aime bien le triathlon, le snowboard, le golf et j’ai même débuté le surf depuis mon arrivée ici !

 

Revenons au hand, comment s’est passé la préparation, l’intégration des petits nouveaux ?

 

La préparation s’est déroulée dans la continuité des saisons précédentes avec beaucoup de jeu et de matchs amicaux. L’intégration en a été fortement facilitée : Thomas et Florian ont rapidement fait valoir leur expérience. Sami, malgré son jeune âge, est déjà grandement sollicité par Xavier. Richard a montré ce week-end qu’il pourrait prétendre aisément à suppléer Pierre. Des jeunes comme Lucas, Iban et d’autres montrent également qu’on pourra compter sur eux dans les années à venir…

 

Comment évalues-tu ton niveau de forme ?

 

Je me sens prêt physiquement, et quand je vois que les grosses blessures m’épargnent j’ai conscience de la chance que j’ai. Maintenant c’est vrai que le lendemain je me rappelle parfois de mon âge.

 

Comment envisages-tu ton rôle de capitaine vis à vis de tes coéquipiers et du coach ?

 

Naturellement… je ne pense pas avoir à forcer ma nature pour essayer d’être un relais positif entre les joueurs ou entre le coach et les joueurs. Maintenant, le brassard ne me confère pas non plus un statut particulier au sein du groupe.

 

Le premier match s’est soldé par une belle victoire dans un contexte difficile, qu’est-ce qui selon toi a fait pencher la balance du bon côté ?

 

A mon avis, notre force a été de ne pas nous désunir dans nos temps faibles notamment en première mi-temps avec nos tirs ratés, et des buts à priori faciles de l’adversaire. Sur le match on ne perd pas beaucoup de ballons dans le jeu et on a défendu avec une certaine constance (chère à Xavier !)

 

Ce samedi, c’est une rencontre difficile qui s’annonce contre l’Aspom ? Quelles vont être les clés du match ?

 

Difficile ? non, Très très difficile ! Le week-end dernier, contre eux Libourne, pourtant à domicile, n’a pas marqué pendant les 7 dernières minutes du match et s’est incliné. On doit s’attendre à un accueil « musclé » et une équipe habituée à jouer le maintien à ce niveau-là. Pour espérer gagner, il faudra avant tout accepter ce combat.

 

Quel objectif peut poursuivre l’Union cette saison ?

 

On y verra plus clair à Toussaint, mais les blessures longues de Guillaume, Pierre et Jo nous pénalisent. Le maintien est toujours l’objectif premier lorsque l’on monte, après si on arrive à surfer sur la dynamique de l’année passée on verra jusqu’où cela nous conduit.

 

Pour en revenir à toi, les années passent, tu es pour le moins un joueur très expérimenté, est-ce que c’est ta dernière saison ? Dans l’affirmative, comment envisages-tu la suite ? Qu’est-ce que tu as envie de laisser comme image de joueur ?

 

Même si je ne suis pas encore certain d’arrêter à la fin de la saison, je commence à accepter l’idée que c’est pour bientôt. Bien sûr, je me pose la question de l’entrainement, mais il faudra voir quelles sont les propositions qui me seront faites. Quant à « l’image du joueur que j’ai envie de laisser », je trouve ça un peu funèbre ! Pour l’instant je vis le moment présent, et c’est très bien !

Crédit photo : Christophe Biccheri 

                       Daniel Vaquero 

Commentaires

PAGE INSTAGRAM

Rendez-vous sur notre page Instagram !

 

https://www.instagram.com/girondinshandball/?hl=fr

 

STAGE FERNANDEZ 2020