625 381 visites 4 visiteurs

Emma Gairin, l’Union entre de bonnes mains

5 novembre 2020 - 15:44

Bonjour Emmanuelle, est-ce que tu peux te présenter brièvement ?

 Déjà, je préfère Emma à Emmanuelle… c’est plus court ; il n’y a que ma mère qui m’appelle Emmanuelle et ce, quand elle est en colère donc pas souvent ….

donc salut, moi c’est Emma, j’ai 30 ans. Je suis

- ostéopathe DO (Diplôme d’Osthéopatie),

- ostéopathe du sport

- diplômée en soin de terrain en milieu sportif.

Je travaille au sein d’un cabinet pluridisciplinaire sur la métropole bordelaise. Sur un plan plus personnel, je suis née en Côte d’Ivoire le 26 mai 1990 et j’ai vécu mon enfance du côté de Blaye. Je suis la petite dernière de la famille, j’ai un grand frère et une grande sœur.

 Est-ce que le handball a toujours été ton sport de prédilection ?

 Non pas du tout, je suis basketteuse à la base. J’ai toujours apprécié le handball car j’ai hésité plus jeune entre le handball et le basket mais la plupart de mes copines étaient au basket alors j’ai choisi le basket. J’ai été repérée en cadette France par Waiti Bordeaux Basket puis j’ai suivi un cursus « sport études » ; ma deuxième année de cadette, je l’ai poursuivi au Centre de Formation de Talence en lien avec le creps. Après 2 saisons à Talence et à la fin du lycée, j’ai rejoint des coéquipières qui étaient avec moi à Bordeaux Basket au club de La Brède en Nationale 3. Je suis ensuite partie au BEC puis au Taillan Medoc. J’ai finalement signé aux JSA en Nationale 2. A 24 ans, j’ai préféré donner la priorité à mes etudes (5 années d’osthéopatie et STAPS) et j’ai mis le basket en stand-by.

 Tu es l’ostéopathe de la Nationale 1 de l’Union, quand comment pourquoi ?

 J’ai commencé à exercer dans le milieu du sport à Bruges 33 Handball qui était alors managée par Jean Sébastien Lopez. J’ai poursuivi une année supplémentaire avec Arnaud Sampaio. Le club étant en remaniement de coach et staff, je n’ai pas continué l’aventure avec le club de Bruges. Une petite voix m’a soufflé de contacter Xavier Chaumel. Nous nous sommes rencontrés et Xavier m’a expliqué le projet du Club. Cela a matché immédiatement. J’ai ensuite rencontré Christian Malichecq et nous avons convenus d’entamer une collaboration qui dure maintenant depuis 3 ans. J’ai d’emblée apprécié l’autonomie qui m’était accordée dans mon domaine.

 Dans les tribunes, on voit que tu prends ton rôle avec beaucoup de coeur et de plaisir, quelles sont tes motivations ?

 Je suis « LA » fille du groupe et je tiens à ce statut ! Donc j’aime amener ce côté un peu féminin que je pousse à l’excès parfois. Avec les filtres Snapchat ou autre. Moi ça me fait beaucoup rire. Les garçons eux un peu moins et ils me taquinent pas mal, mais ils jouent le jeu donc ça fait que tout le

monde s’y retrouve. Je leur fait des photos qu’ils peuvent partager sur leurs réseaux. Et moi je mets du contenu pour faire vivre notre équipe. J’aime partager ces moments parce que j’aime ce que je vis avec eux.

Après sur le côté sportif, je suis ancienne basketteuse semi pro, j’ai toujours vécu comme aujourd’hui : c’est à dire d’être le week-end en déplacement ou à domicile pour les compétitions. Les nombreuses heures d’entraînement hebdomadaires etc....

Donc je m’investis sur le terrain et dans le groupe de la même manière que j’ai toujours fait quand j’étais joueuse. A l’heure actuelle Je ne joue plus mais je garde un pied sur le terrain et dans le sport de cette façon là.

Pour en revenir à ton rôle au sein de l’équipe est ce que tu peux définir tes activités et l’enjeu que cela représente pour le groupe ?

 Je vois les gars une à deux fois par semaine suivant la demande. Je les suis également tous les week-ends que les matchs se déroulent à domicile ou à l’extérieur.

Ma présence régulière a pour but de traiter les bobos que les gars peuvent avoir durant la semaine ; les orienter sur une autre prise en charge si c’est nécessaire. Avoir un lien avec le médecin du sport ainsi que les kinés et exposer à Xavier ce que l’on fait concernant les arrêts, les examens en cours, les reprises.

Ma présence au sein du groupe et d’être aussi là pour tout ce qui est préparation des joueurs avant le match. Cela implique les massages dynamiques, les mobilisations articulaires, la pose de strap, et les bonnes vannes qui font rire quasi tout le monde , c’est mon rôle les jours de match.

Aux entraînements c’est une prise en charge globale et un diagnostic sur ce qu’il y a pu y avoir comme trauma. Traiter si c’est dans mes cordes. Réorienter si c’est plus un traitement médecin kiné ou autre.

En terme d’enjeu, disons que je suis la femme de l’ombre. Je fais tout pour que les gars soient le mieux possible quand le coup de sifflet annonce le début du match.

En cours de match, on te voit parfois prodiguer des soins, est-ce que tu rappelles d’un joueur blessé qui a tenu a finir le match en dépit de la douleur ? Est-ce qu’il y en a eu un qui t’a impressionné ?

Florian Montferrand la saison dernière lors du match contre Le Zibero Sports Tardets a été victime d’une luxation au doigt. Je n’ai pas pu réduire la luxation, il a poursuivi le match avec un strapp et a scoré à 9 reprises.

Ton propos Emma, m’incite à te demander de préciser la différence entre osthéo et kiné ?

 Les kinésithérapeutes sont là pour la prise en charge de rééducation d’une zone ciblée. Le patient va chez le médecin qui délivre une ordonnance pour bénéficier de séances

de kiné afin de traiter telle ou telle pathologique. Les kinés comme le mot l’indique, ceux sont des thérapeutes du mouvement et ils vont chercher à redonner du mouvement ; ils utilisent aussi des outils pour renforcer et travailler ces zones diagnostiquées, comme par exemple des appareils type salle de sport, des électrodes, des élastiques, des crochets etc...

En osteo, nous avons un concept qui nous fait prendre le corps dans sa globalité. Les patients peuvent venir nous consulter en première intention. Sans passer par le médecin.

Quand je parle de globalité, je veux dire par là que si un patient vient pour un lumbago, je ne vais pas travailler que la zone lombaire. Je vais devoir investiguer toutes les sphères en rapport.

Et pour cela mon seul outil « sont mes mains »

Nous ne travaillons donc pas de la même façon mais nous sommes très complémentaires.

 Est-ce que tu peux nous raconter une anecdote amusante ou un fait auquel tu as pris part et qui a une importance sur le déroulement du match ?

 Sur les déroulés d’un match, je ne prends part à rien. C’est notre coach qui fait ça et il le fait avec brio.

En anecdote marrante, je dirais ... quand certains s amusent à mettre des caleçons troués et viennent me voir pour un massage des adducteurs . Tout le monde attend ma réaction et forcément moi-même j’en ris parce que c’est amené subtilement et sans manque de respect. Les gars me taquinent beaucoup mais ça reste toujours plutôt bien fait. Vu que ça me fait rire .

 La saison est particulière, est-ce que cela à un impact sur tes activités, les gestes que tu dois prodiguer ?

 Oui la saison est vraiment désagréable et anxiogène. Pour ma part, j’ai l’impression d’être un pion que l’on avance et régule au gré des envies de nos dirigeants politiques. Un coup on doit jouer, au final non. Pour dire « ah oui, mais peut-être que… mais bon j’ai décidé que non ». C’est vraiment insupportable.

Depuis que les salles sont off. Je n’ai plus vraiment d’interactions avec le groupe. J’ai des nouvelles sur les réseaux mais je n’ai plus trop d impact. je n’ai pas d’endroit pour les prendre en charge après/pendant les entraînements vu que les vestiaires sont fermés. Même si l’alternative de faire du sport dehors est réalisée, je ne me vois pas consulter un gars sur le bas côté d’un terrain de foot à 5 degrés dehors .

 Nous serons privés de match jusque la fin octobre dans le meilleur des cas, puisque les gymnases girondins sont fermés aux catégories adultes, comment trouves tu les joueurs ?

 Je les trouve plutôt bien. Notre coach réorganise tout pour que les gars restent en cohésion et en forme.

 Dans quelles conditions entretiennent-ils leur forme ?

 Actuellement les conditions ne sont pas super comme pour beaucoup d’entre nous, même si certains ont plus de chance que d’autres...

je sais qu’ils se maintiennent en forme individuellement. Mais aussi collectivement sur des sessions outdoors.

 Comment vois tu ton avenir handball ?

Je le vois très bien ! Je suis reconnaissante de la chance que j’ai d’être ostéopathe de ce club. Les dirigeants ainsi que Xavier me font entièrement confiance et me donne tout ce dont j’ai besoin pour être là plus performante possible au sein du groupe.

 Est-ce qu’il y a une question que tu aurais aimé que je te pose ?

Oui ahah si les gars sont gentils avec moi et s’ils ne me maltraitent pas trop ??

 Un message à faire passer ?

 Oui, merci de m’accorder cette petite attention. Je vois que je fais partie intégrante du groupe et ça fait plaisir. Pour le reste, cette saison va nous amener des émotions qui je l’espère seront les plus agréables. Et nous comptons sur le plus gros soutien possible pour ces différentes journées championnat que nous allons disputer ! Merci spécial à l’union’s fans!!!!

 

Pour mieux te connaître un petit portrait chinois :

 Une qualité ? J’en ai beaucoup trop mais je dirais en priorité, souriante et dynamique

Un défaut ? Quelque peu en retard

Un surnom ? Associée du crime

Un livre ? Croire en ses rêves vivre son destin écrit par Meriem Salmi, la psy des sportifs

Un film ? La ligne verte d’après Stephen King avec Tom Hanks

Une série ? Breaking bad… l’histoire d’un enseignant en chimie très ordinaire qui a apprend qu’il est atteint d’une grave maladie. Pour mettre sa famille à l’abri, il sombre dans des affaires pas claires et se retrouve piégé dans un engrenage.

Un endroit où passer tes vacances ? La corse j’en reviens c’était le feu !!

Un animal ? Panthère noire

Un objet ? Mon téléphone, je traîne sur les réseaux sociaux, je matte des vidéos, envoie des photos, gère mon emploi du temps, je fais pas mal de shopping via le net, appelle ma mère très souvent voire trop souvent, il est là toujours dans les bons comme les mauvais moments.

Un plat ? Risotto saint Jacques

Un personnage historique ? Nelson Mandela

Une devise ? «Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d y rester». C’est inscrit sur ma carte de visite.

 

Mot de Xavier Chaumel : «Emma a intégré mon staff depuis 4 ans et je n’ai eu qu’à m’en féliciter au vu de la qualité des soins qu’elle apporte aux joueurs dans la prévention et la gestion des blessures; Mais au-delà, c’est son caractère, son sens de l’humour, sa bonne humeur et son empathie pour chacun qui en font cette belle personne appréciée de tous. Une belle rencontre»

Commentaires

PAGE INSTAGRAM

Rendez-vous sur notre page Instagram !

 

https://www.instagram.com/girondinshandball/?hl=fr

 

STAGE FERNANDEZ 2020