655 367 visites 5 visiteurs

VOEUX ET CLAP DE FIN DU PRÉSIDENT

6 janvier 2021 - 18:46

Bonjour Président. Une année vient de se terminer et nous ne sommes pas mécontents de voir 2021.

Effectivement et c’est pour moi l’occasion de présenter mes vœux de bonne année et de bonne santé aux licenciés et à leurs familles en ces temps si particuliers. J’espère que la période à venir sera plus légère et plus réjouissante que celle qui s’achève et que nous retrouverons, tous, ces joies ordinaires qui nous manquent tant.

 

La crise sanitaire perturbe profondément la saison 2020-2021. Pouvez-vous faire un bref retour sur les quatre mois qui viennent de s’écouler ?

Depuis septembre, toutes nos activités ont été impactées par les consignes successives des autorités liées à la pandémie. Nous avons essayé de faire au mieux mais avons été contraints de naviguer à vue. Ces incertitudes ont provoqué une baisse sensible du nombre de nos licenciés (de l’ordre de 40%) sur le handball et de 20 % sur les écoles. C’était prévisible. Nous espérons que nous retrouverons ces licenciés dès que le contexte sanitaire le permettra.

 

Pouvons-nous nous projeter sur la période janvier à juin 2021 ?

Nous n’avons malheureusement aucune visibilité sur les prochaines semaines. Nous devons nous adapter en permanence. A ce jour, nous proposons une séance d’une heure par catégorie (les mineurs baby-hand jusqu’aux U18 en salle et les majeurs en extérieur quand cela est possible) sous réserve des annonces présidentielles prévues en fin de semaine.

 

A titre personnel, comment envisagez-vous la suite de votre présidence ?

Je profite de ce petit entretien pour vous annoncer mon souhait de ne pas briguer un troisième mandat. Comme vous le savez, j’ai subi cet été une lourde opération cardiaque. Je vais bien, l’opération s’est bien déroulée et je récupère au mieux mais la fonction de Président, du moins comme j’entends l’exercer, demande beaucoup d’énergie et de disponibilité. J’ai tenue à rester en poste après mon opération pour accompagner le club en cette période de pandémie mais le moment est venu après beaucoup de réflexion de passer la main en fin de mandat. La décision n’a pas été facile à prendre et m’a coûté quelques nuits blanches mais pour moi c’est une question d’honnêteté. Je ne voulais pas me mentir et mentir au club.

 

Votre équipe et vous-même avez permis la survie, le mot n’est pas trop fort, du handball sur la ville de Bordeaux. Comment allez-vous contribuer à la période de transition qui va se présenter ?

La transition se prépare en coulisse et passera par une convocation du CA et une Assemblée Générale pour élire le nouveau président. A ce jour, Joël Guégan, Secrétaire général du club, s’est positionné pour me succéder. Pour ma part, j’assumerai mes fonctions jusqu’à cette nouvelle élection.

 

Quel sera l’héritage de l’équipe dirigeante actuelle ?

Vaste question. Je dirais d’abord un état d’esprit. Pendant ces sept années, nous avons réussi à mettre en place un fonctionnement qui a permis à la structure de redémarrer et de progresser jusqu’à avoir aujourd’hui dix salariés et six services civiques en mesure d’assurer leurs missions allant du secteur social avec une très forte implantation sur le quartier de la Bastide au handball (de l’école de hand aux seniors) en passant par le secteur « Elite » qui évolue en N1 en Union avec nos amis de Floirac-Cenon. Nous avons toujours travaillé avec énormément de sérieux et d’engagement pour assurer le développement de ces trois secteurs (social, hand, Elite). J’en profite pour remercier vraiment toutes celles et ceux qui, chacun dans leur secteur, ont accepté de nous rejoindre durant ces années passées et ont permis à ce club de retrouver sa place dans le paysage sportif et social de la ville. Je retiendrais, pour ma part, l’aventure humaine que nous avons partagée.

L’équipe actuelle laisse un club sain financièrement et structurellement mais qui demande une attention permanente tant les missions qui lui incombent sont nombreuses et diverses.

 Comment voyez-vous la suite à moyen ou long terme pour le club ? Selon vous, quelle direction doit-il prendre ?

Il est difficile pour moi de répondre à cette question car la suite appartiendra à la nouvelle équipe mais j’aurai toujours un regard attentif et bienveillant pour ce club auquel j’appartiens depuis plus de 30 ans.

 Avez-vous des regrets ?

Oui bien sûr.

J’ai le regret d’être obligé de m’arrêter.

J’ai le regret de n’avoir su ou pu amener davantage de bénévoles dans la structure. Vu le nombre de mission à assurer le club a besoin de bénévoles pour l’aider. Les dirigeants et les salariés s’usent à devoir tout faire.

J’ai le regret de n’avoir pas pu avoir une réflexion avec d’autres clubs girondins sur un projet sportif accompagnant le hand girondin vers un niveau plus en adéquation avec son potentiel.

 Des satisfactions ?

Je rajouterais à ce que j’ai dis précédemment, la création de l’Union qui a permis à nos clubs respectifs de progresser. Il reste encore beaucoup de travail notamment dans la structuration si nous voulons continuer à nous développer mais cette Union est une réussite. Je remercie le club de Floirac-Cenon et ses dirigeants d’avoir tenté l’aventure à une époque où c’était vraiment innovant et d’avoir mis tous les ingrédients pour que cela fonctionne.

 J’aurai avant de conclure une pensée amicale pour les trois « fous » (Michel, Domi, Pascal) qui ont accepté de tenter l’aventure avec moi en 2014 et pour Fabien qui depuis le début abat un travail remarquable.

 

Un dernier mot pour les licenciés ?

Merci.

Merci de nous avoir accompagnés pendant ces années, merci de votre présence. Je vous souhaite le meilleur et prenez soin de vous.

 

 

Propos recueillis par Ch D.

Commentaires

PAGE INSTAGRAM

Rendez-vous sur notre page Instagram !

 

https://www.instagram.com/girondinshandball/?hl=fr

 

STAGE FERNANDEZ 2020